IG bas, Cétogène, Keto, Sans gluten, Low-carb, Atkins, Banting… Quelles différences ?

4.5
(4)

On s’y perd ! En effet, de nombreuses variantes de régimes mettant l’accent sur la quantité et le type de glucides consommés existent. Quelles en sont les différences ? C’est l’objet de l’article du jour !


Vous devriez aussi lire :


Le régime IG bas

Le régime IG bas est un régime dans lequel les glucides peuvent représenter jusqu’à 55% des calories mais doivent comporter un index glycémique (ou IG) bas. Kesako ? L’index glycémique représente la capacité du glucide à faire augmenter la glycémie, ou le taux de sucre dans le sang. Un glucide à fort index glycémique (plus de 70/100) fait monter rapidement le sucre sanguin, tandis qu’un glucide à faible index glycémique (inférieur à 55) le fait monter moins rapidement. L’objectif est de limiter la sécrétion d’insuline induite et favorisant la prise de poids.

La notion d’index glycémique vient affiner celle plus ancienne de glucides simples et glucides complexes : en effet, des glucides complexes peuvent en réalité avoir un index glycémique élevé.

Plus précise encore, la charge glycémique prend en considération à la fois la quantité de glucide et son index glycémique. Vous suivez encore ? Par exemple, une très petite portion d’un aliment à très haut IG possède une charge glycémique faible, une grande quantité d’aliment à IG bas possède une haute charge glycémique. Théoriquement, plus l’index glycémique d’un aliment est bas, plus vous pouvez en consommer en quantité.

Le régime sans gluten

Le gluten est une protéine présente dans les produits céréaliers et en particulier dans le blé. Le régime sans gluten élimine donc le blé de l’assiette mais également d’autres céréales comme le seigle ou l’avoine.

Mais attention aux faux-amis ! Sans gluten ne veut pas dire sans glucides : un régime sans gluten basé sur les céréales tels que le riz, les pommes de terres et les fruits est sans gluten mais riche en glucides.

Le régime low-carb

Contrairement au régime IG bas, le régime low-carb (pour low carbohydrates, ou peu de glucides en français) ne se préoccupe pas uniquement de l’index glycémique des aliments (même s’il faut bien sûr privilégier les ingrédients à IG bas) mais également de la quantité de glucides consommés. Il préconise une consommation inférieur à 100 grammes de glucides par jour. Attention, nous parlons bien ici de la quantité de glucides et non de sucre : c’est pour cela qu’il faut regarder la ligne « glucides » des tableaux de valeurs nutritionnelles et non uniquement la ligne « dont sucre ».

Concrètement, les féculents comme le sucre sont très largement réduit voir supprimés, et les glucides sont principalement issus de fruits, de légumineuses ou de légumes.

Le régime cétogène (ou régime keto)

Le régime cétogène est une forme de régime low-carb dans lequel les glucides sont réduit d’avantage encore pour être inférieurs à 25 grammes par jour. L’objectif du régime cétogène est d’exploiter la capacité du corps à utiliser ses matières grasses comme source d’énergie à la place des glucides par l’intermédiaire des corps cétoniques (d’où le nom de régime cétogène).

Les céréales et les féculents sont supprimés, ainsi que les légumineuses. Les assiettes se composent de légumes verts, de viande, d’œufs, de poisson, et de matières grasses comme le beurre et l’huile d’olive. Pour tout savoir sur le régime cétogène, je vous invite à lire mes articles à ce sujet :

Le régime Banting

Le régime Banting tiens son nom de William Banting (1797-1878), connu pour avoir été le premier à témoigner des bienfaits d’un régime pauvre en glucides, notamment par son livre Lettre sur la corpulence publié en 1863. Après avoir essayé de nombreux régimes sans succès et avoir atteint le poids de 92 kilogrammes pour 1,65 mètres, Banting suivit les conseils du Dr. Harvey  avant de perdre 20 kilogrammes en un an et se sentant 20 ans plus jeune :

« Dîner : 2 heures du soir avec cinq ou six onces de poisson quelconque, excepté saumon, hareng ou anguille, ou même poids de viande quelconque exceptés porc et veau, un légume quelconque excepté pommes de terre, panais, betterave, navet, carotte ; une once de pain grillé, du fruit, d’un pudding non sucré, de la volaille en du gibier, et deux ou trois verres de bon vin rouge, xérès ou madère (Champagne, Oporto et Bière sont défendus) ; en tout dix à douze onces de nourriture solide et dix onces de liquide (…)

Souper : 9 heures du soir avec trois ou quatre onces de viande ou de poisson, comme à dîner, un verre ou deux de vin rouge ou de xérès coupé avec de l’eau : en tout quatre onces de nourriture solide et sept onces de liquide »

Le régime Atkins

Le régime Atkins, du nom de son créateur, le Dr Robert Atkins est le précurseur du régime cétogène. Dans les années 1970, il met au point un programme pour perdre du poids basé sur la réduction drastique des glucides. Son programme se déroule en plusieurs phase : la première est la plus réduite en glucides et ils sont réintroduits au fur et à mesure jusqu’à trouver un point d’équilibre. Le régime Atkins a été revu en 2011 par Dr Eric Westman, Stephen Phinney et Jeff Volek, pour donner le nouveau régime Atkins.


Même si je suis personnellement adepte du régime cétogène, l’objectif de cet article n’est pas de prendre parti pour un régime plus qu’un autre mais de vous faire comprendre les grandes différences entre ces derniers, entre le type de glucides et leur qualité, ainsi que d’aborder les notions d’index et de charge glycémique. J’espère qu’il vous aura aidé à y voir plus clair !


Sources

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes 4

Vous devriez aussi aimer :

Pas de commentaire

Commenter l'article

Résoudre : *
30 ⁄ 5 =